Nouveau Plan Epargne Retraite : vive le PER Noël !

Retraite :  Action !

Quand partirons-nous à la retraite ? Réponse : sans doute plus tard qu’avant.

Combien toucherons-nous ? Réponse : vraisemblablement moins que ceux qui partent avant nous.

Retraite : Réaction !

Plus personne ne doit se faire d’illusion : quelques soient  les contours de la réforme en cours,  il faudra  tôt ou tard épargner pour son propre compte. Et le plus tôt sera le mieux car les retraites dorées appartiendront à ceux qui les auront préparées tôt ! Surtout en considérant que l’augmentation de l’espérance de vie oblige à disposer d’un capital de plus en plus élevé pour compléter sa retraite et maintenir son niveau de vie.

Alors, je vous le dis sans détour ! Pour ceux qui pensent que tout va finir par s’arranger, ce n’est pas la peine de perdre du temps en poursuivant la lecture!

Pour les autres qui ont la lucidité et le courage de se poser la question de  leur futur pouvoir d’achat, voyons en restant sur la version PER individuel en quoi le nouveau Plan Epargne Retraite est un  incontournable quelques soient les situations, pour augmenter sa future pension de retraite.

Les atouts du PER individuel

Un contrat universel quelque soit son statut professionnel

Que vous soyez salarié ou indépendant, vous disposez maintenant d’un dispositif unique au fonctionnement commun. Terminé les PERP et autres contrats Madelin (Prédiagri, accordance)et leurs règles spécifiques !

…avec une sortie souple

Le changement est de taille. Alors que les anciens produits retraites obligeaient à récupérer les sommes investies sous forme de rente viagère (aliénation du capital), le nouveau plan autorise au moment de la retraite une sortie en capital. Autre nouveauté et non des moindre ! l’épargne pourra être débloquée avant la retraite en cas d’achat de la résidence principale

…une fiscalité qui va satisfaire tous les épargnants pas, peu ou très fiscalisés

Tout d’abord, vous allez pouvoir choisir comment vous allez épargner (fréquence) et le montant que vous y consacrerez. Il est cependant conseillé d’opter pour des versements réguliers (même si le PER ne les impose pas, contrairement aux anciens contrats Madelin, Prédiagri et accordance).

Comme dans l’ancienne formule du PERP voire des Madelin, le nouveau PER ne concerne pas uniquement les personnes fortement imposées. Le PER est bien universel, il n’est plus exclusivement élitiste. A chaque versement en fonction de votre niveau d’imposition, vous aurez le choix de déduire ou pas vos versements de votre revenu imposable. Ce choix pourra éventuellement permettre une fiscalité très allégée à la sortie. L’objet quelque soit son niveau d’imposition est bien de se constituer un capital retraite.

…et avec une gestion pilotée pour gérer son épargne.

Avec un capital non disponible jusqu’à la retraite (sauf achat résidence principale et cas de forces majeures), le PER et pour les plus jeunes en particulier sera un placement de très long terme. C’est pour se constituer un capital un atout majeur. Cela permet de mener une gestion de l’épargne plus dynamique, c’est-à-dire plus investie en actions, sans craindre les soubresauts de court-terme des marchés financiers. L’épargne sera investies sur des supports financiers sélectionnés en fonction de la durée restant à courir avant la date à laquelle vous allez prendre votre retraite. Ainsi au fil du temps la société de gestion effectuera elle-même des arbitrages afin de sécuriser le capital sur des supports moins risqués. L’objectif est d’investir fortement sur les marchés financiers les plus dynamiques lorsque vous êtes jeune, et de mettre le capital à l’abri des crises quand vous serez à la veille de la retraite, pour ne pas laisser vos revenus futurs à la merci d’un retournement des Bourses mondiales. Dans ce mécanisme trois modes de gestion pilotée sont possibles pour correspondre avec votre profil d’épargnant :  prudent, équilibrée ou dynamique. Bien sûr pour ceux qui s’intéressent de prés aux marchés financiers il pourront s’ils le souhaitent librement gérer leur épargne.

 

Comme vous l’avez compris le nouveau PER individuel est très attractif, mais ce n’est pas parce qu’il est universel qu’il est simple pour autant. Il nécessite un accompagnement par un professionnel à même de vous en expliquer tous les mécanismes pour en tirer tous les bénéfices.

Contactez donc sans tarder votre conseiller. Il répondra à vos questions et vous guidera dans la construction de votre épargne retraite en fonction de vos souhaits, vos revenus, votre patrimoine et votre épargne actuelle ainsi que votre fiscalité pour vous mettre dans la bonne trajectoire.

Pour préparer votre rendez-vous et rendre vos échanges encore plus constructifs, je vous ai fait la liste des questions que vous devez vous poser pour appréhender le sujet et pour lesquelles votre conseiller vous apportera toutes les explications.

Qui dans mon foyer peut souscrire un PER ?

Peut-on en ouvrir plusieurs ?

Y-a-t-on intérêt ?

Combien je dois verser pour l’ouvrir ?

Est-ce que je dois faire des versements tous les mois ?

Comment marche la fiscalité ?

  • Au moment des versement tant que je serai en activité
  • Au moment de la retraite quand je vais pouvoir récupérer mon capital

J’ai entendu dire que le PER ne concernait que les personnes fortement imposées.

  • Est-ce vrai ?

Est-ce que c’est intéressant pour moi qui est en début de carrière et qui pour le moment ne paie pas beaucoup d’impôt ?

Moi par contre qui paie beaucoup d’impôt est ce que le PER est toujours aussi intéressant que le PERP ou les contrats Madelin ?

Rente ou capital à la sortie, qu’est-ce qui est le mieux ?

Si je choisis d’avoir une rente au moment de la retraite

  • Quel sera son montant ?
  • C’est quoi une rente viagère ?

Quelle est la différence entre une gestion pilotée prudente et dynamique ?

Est-ce que je peux en changer quand je veux ?

Que devient mon épargne en cas de décès ?

Si j’ai un ancien PERP ou un contrat Madelin (Prédiagri, accordance) que vont-ils devenir ?

  • Qu’est-ce que je peux faire ? Qu’est-ce que vous me conseillez ?

Pour mon épargne entreprise PERCO et mon régime obligatoire (article 83) j’ai entendu parler de PER collectif et de PER obligatoire ainsi qu’un éventuel transfert possible vers un PER individuel.

  • Pouvez-vous m’expliquer comment cela va-t-il fonctionner et qu’est ce que vous me conseillez ?

Pour mon épargne salariale, que va devenir mon PEE  ?

J’ai un contrat d’assurance vie que j’ai ouvert pour ma retraite.

  • Faut-il que je continue à l’alimenter ?
  • Puis-je le transférer sur un PER ?
  • Qu’est qui est le plus intéressant pour moi ?  
  • Qu’est ce que vous me conseillez ?

Je n’ai pas encore acheté ma résidence principale et l’on m’a dit que c’était la première chose à faire pour préparer ma retraite.

  • Puis-je quand même ouvrir un PER ?

Les experts de l’Espace Conseil Epargne se tiennent également à votre disposition au 05 59 13 09 83 ou par mail à l’adresse suivante : espace.conseil.epargne@lefil.com