Bonnes nouvelles pour la retraite progressive.

La retraite

Choisir la retraite progressive consiste à réduire son temps d’activité salarié et commencer à percevoir une partie de ses retraites de base et complémentaires.

Ce choix permet à certains salariés d’envisager d’entrer tranquillement, progressivement, dans le nouveau monde de la retraite. Un monde qui est souvent très actif, plaisant et plein de bonnes surprises.

Depuis seulement trois mois (au 1er janvier 2015), le dispositif de retraite progressive a évolué par décret paru le 17 décembre 2014 au Journal officiel.

Tout d’abord, l’âge

L’âge minimum pour bénéficier de la retraite progressive est abaissé à 60 ans. Chouette, auparavant, il vous fallait atteindre l’âge légal soit 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955 pour bénéficier d’une retraite progressive.

Les trimestres d’assurance

La prise en compte des trimestres est également modifiée. Il faut désormais réunir au moins 150 trimestres tous régimes de base confondus, y compris dans les régimes spéciaux. Dans l’ancien dispositif, seuls les trimestres du régime général, du régime des salariés et non salariés agricoles, du régime social des indépendants et des régimes des professions libérales comptaient.

La part de retraite versée

Concernant la part de retraite versée, elle est désormais exactement proportionnelle à votre temps de travail, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Exemple de calcul de part de retraite à compter du 1er janvier 2015 :

– un temps partiel de 80 % vous donne droit au versement d’une part de retraite de 20 %.

– un temps partiel de 65 % vous donne droit au versement d’une part de retraite de 35 %.

Où vous renseigner ?

Le dispositif de retraite progressive a des avantages. Il reste cependant assez méconnu.

Si vous travaillez dans une « grande entreprise », adressez-vous à la Direction des Ressources Humaines.

Si vous n’avez pas cette Direction ou service au sein de votre entreprise, adressez-vous directement à la Caisse de Retraite.

Enfin pour les artisans/commerçants, votre expert-comptable vous guidera.