Compte Epargne Logement : réelle utilité ou intox ?

logomaison 

Le CEL est un produit d’épargne à faible rendement.
Il est vrai que son taux de rémunération correspond au 2/3 de celui du Livret A : 0,75% pour le premier contre 1% pour le second.

Mais, son avantage est de permettre aux particuliers ayant un projet immobilier d’emprunter à moindre coût.

Dans un contexte de taux d’emprunt bas, comme actuellement, le CEL présente-t-il encore un intérêt pour financer des travaux à crédit ?

 4 avantages à détenir un CEL :

         1/ Sa flexibilité

Les versements et retraits sont libres, avec un capital garanti et disponible. Le livret impose toutefois un solde minimal de 300 euros et est plafonné à 15.300 euros.

        2/ L’obtention d’un prêt épargne logement

Après une phase d’épargne d’une durée minimale de 18 mois, le CEL permet d’obtenir un prêt épargne logement limité à 23.000 euros. Le taux du crédit accordé dépend de la période d’épargne.

   3/ Un taux de crédit qui reste imbattable

Avec un taux de rémunération faible, le CEL présente donc actuellement un taux de prêt intéressant.

A titre de comparaison, les taux des prêts travaux oscillent aujourd’hui entre 3% et 6% alors que les prêts CEL, pour tous ceux ouverts depuis août 2013 sont à 2,25%, sans frais de dossier.

        4/ CEL et éco-PTZ sont complémentaires

L’éco-PTZ est un prêt conditionné qui ne permet pas de financer tous les projets de travaux, il y a des normes à respecter. 

Le CEL est quand même plus souple. Et le prêt CEL peut également venir en complément de n’importe quel autre prêt.

        5/ La cession des droits CEL

Un autre avantage non négligeable c’est la possibilité pour le titulaire de céder ses droits à prêts. Il peut les céder à :

– son conjoint,

– ses ascendants, descendants, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux et nièces du souscripteur et de son conjoint,

– aux conjoints des frères, sœurs, ascendants et descendants du souscripteur de son contrat,

– aux enfants des parents remariés

Le titulaire d’un CEL peut aussi bénéficier d’une cession de droits CEL. Celle-ci peut être totale ou partielle.

Lorsque le titulaire d’un CEL est décédé, si la durée du CEL est inférieure à 18 mois, ce dernier ne peut faire l’objet d’une cession de droit.

 Notre conseil : n’hésitez pas à ouvrir un CEL lorsque son taux de rémunération est bas comme en ce moment, cela permet de générer des droits à prêts qui seront eux aussi à des taux très bas et dont vous pourrez bénéficier au moment de la concrétisation de votre projet immobilier.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre conseiller en agence .

Besoin d’une simulation immédiate pour estimer :

– votre capacité d’emprunt avec votre CEL, cliquez ici

– votre capacité globale d’emprunt, cliquez ici