Concilier sécurité et rendement : réponse à ce casse-tête

Image pour article concilier sécurité et rendement, réponse à ce casse têteFaire fructifier son épargne sans risque est devenu aujourd’hui très difficile, car les rendements de l’épargne disponible ainsi que celle des fonds euros se sont effondrés ces dernières années. Le livret A, à son plus bas historique, rapporte à peine 0,75 % et la moyenne des fonds euros des contrats d’assurance vie en baisse continue depuis 10 ans à peine plus de 2 %. Heureusement que dans le même temps l’inflation est restée très basse permettant de préserver la valeur relative des sommes placées. Dans cet environnement, la première question à se poser est de savoir si cette situation va continuer et la seconde comment placer son épargne en conséquence.

Les faibles taux des livrets et des fonds euros devraient perdurer

La banque centrale européenne (BCE) s’est engagée dans une politique de taux bas pour soutenir l’économie. Sans une vigoureuse reprise (très improbable en 2016), le taux directeur de la BCE restera à un niveau très faible (0,05 %), entraînant du même coup, une rémunération très basse des livrets, dépôt à terme (DAT) et autre sicav monétaire qui en dépendent directement. Les fonds en euros des contrats d’assurance vie continuerons de baisser (sans doute nettement en dessous de 2 %), impactés par le niveau très bas des obligations dans lesquelles investissent les assureurs pour rémunérer les contrats. De son côté, l’inflation en 2016 devrait remonter un peu (autour de 1 %) après une année 2015 qui devrait être proche de 0 %.

Pour obtenir de la rentabilité il faut diversifier et équilibrer ses placements

La méthode à suivre est de constituer progressivement de l’épargne en tenant compte de votre épargne actuelle, de votre capacité à épargner (ponctuellement et/ou régulièrement), tout en respectant vos horizons de placements.

Première étape et quel que soit l’horizon de placement :

Même si cela rapporte très peu, vous devez conserver en liquidité un maximum de 3 à 6 mois de salaire sous forme de livrets (livret A, Livret de Développement Durable, Livret sociétaire), de dépôt à terme (DAT) ECO responsable ou pour les personnes qui peuvent en bénéficier de livret épargne populaire (LEP).

Deuxième étape, pour un horizon de moyen terme (à partir de 2 ans) et de long terme (au-delà de 8 ans) :

Le premier réflexe est d’ouvrir un plan épargne logement (PEL). Cette formule d’épargne présente l’avantage de garantir pendant toute la durée du placement (maximum 15 ans), la rémunération du jour de l’ouverture du PEL. Le taux de souscription pour les nouveaux plans est annoncé en début de chaque année. Il est de 2 % brut pour 2015 (1,69 % net de prélèvements sociaux acquis au terme du 2ème anniversaire d’épargne).

Le second reflexe est d’ouvrir un contrat d’assurance vie. Son choix de supports, sa fiscalité allégée ainsi que ses avantages liés à la transmission, en fait l’INCONTOURNABLE des placements que vous utiliserez tout au long de votre vie, au fur et à mesure de vos objectifs (constitution d’épargne, complément de revenu, transmission du capital).

L’important est de prendre date le plus tôt possible car c’est la date d’ouverture qui déclenche le mécanisme avantageux de la fiscalité.

Pour le choix des supports et pour doper la rentabilité, adoptez au minima la stratégie des 80/20. 80 % de fonds euros et 20 % de diversification (10 % sur AMUNDI PATRIMOINE et 10 % sur PREM OPCIMMO).

Pour alimenter régulièrement votre contrat pensez à l’abonnement.

Si vous êtes clients de Pyrénées Gascogne, vous avez l’avantage de pouvoir ouvrir votre PEL et votre contrat d’assurance vie directement sur notre site lefil.com

Pour le PEL le versement initial est de 225 € et ensuite 45 € par mois. Pour l’assurance vie, en optant pour un abonnement, 40 € par mois suffiront.

Troisième étape (pour ceux qui dispose de suffisament de liquidité)

Arbitrez de l’épargne liquide au profit du PEL et de l’assurance vie et répartissez en tenant compte de l’ancienneté de vos contrats. Plus le contrat est ancien, plus je peux verser.

Pour l’assurance vie et pour ceux qui recherche de la rentabilité avec une plus large diversification, suivez les recommandations de Thomas LOMBARDI  notre chef économiste et expert Pyrénées Gascogne qui vous proposent des portefeuilles types que vous allez pouvoir actualiser régulièrement en fonction de ses préconisations que vous retrouvez tous les mois dans PG INVESTISSEURS.

Pour visualiser concrètement ces conseils, venez réaliser votre Diagnostic Patrimoine. Le Diagnostic Patrimoine  compare votre situation familiale et le montant de vos placements à des modèles que notre longue expérience nous a permis d’établir. A partir des écarts que nous pouvons constater, nous établissons des recommandations pour chacun de vos domaines d’épargne. Ces conseils vous indiqueront comment réorienter ou développer votre épargne, dans les grandes lignes. Pour bénéficier pleinement du Diagnostic, il vous faudra tenir compte de la totalité des placements que vous pouvez détenir dans un ou plusieurs établissements bancaires. Vous constaterez que c’est très utile et très rapide.

Le diagnostic peut être réalisé sans qu’il soit nécessaire de fournir des coordonnées personnelles. Toutes les informations utilisées dans ce diagnostic ne seront pas conservées mais peuvent toutefois faire l’objet de statistiques.

Sur tous ces sujets d’épargne, l’espace conseil épargne de Pyrénées Gascogne reste également à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire. Vous pouvez nous joindre par mail à l’adresse suivante : espace.conseil.epargne@lefil.com