Covoiturage, qui est assuré ?

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus à utiliser le covoiturage pour nos trajets vers le travail, pour partir en vacances, aller voir la famille… Mais lors d’un covoiturage qui est assuré et qui assure qui ?

Just fun and road ahead.

Quelle que soit la formule de l’assurance du conducteur, lorsque vous faites du covoiturage, il vaut mieux en parler à votre assureur. Celui-ci pourra alors vérifier les garanties, les risques et vous informer sur certains points (par exemple, lorsque le covoiturage est payé, il faut alors s’assurer de l’avoir déclaré dans un contrat).

Le propriétaire du véhicule doit souscrire au minimum une assurance responsabilité civile. Celle-ci couvre les dommages qui peuvent être occasionnés à un tiers. Le passager du covoiturage sera alors protégé par cette assurance obligatoire.

Si le conducteur souhaite passer le volant à l’un des passagers, il doit être sûr que son contrat ne comporte pas de clause de conduite exclusive. Si votre contrat comprend une clause de « prêt de volant », il faut tout de même savoir que s’il se produit un accident, c’est le souscripteur de l’assurance qui sera pénalisé.

En cas d’accident lors d’un covoiturage, les dommages matériels subis sur le véhicule seront remboursés en fonction des termes de votre contrat d’assurance. En cas de doute n’hésitez pas à contacter votre conseiller pour davantage d’information.

Pour covoiturer l’esprit tranquille, rapprochez-vous de votre conseiller personnel pour connaitre les clauses de votre contrat d’assurance.

Bruno, Guillaume et Vincent du Marché des Jeunes