ETICoop : Que sont-ils devenus ? SAME #ETICoop Promo 05 2019

ETICoop vous propose, au travers de la rubrique «Que sont-ils devenus», de (re)découvrir les projets qu’elle a accompagnés. Lumière sur SAME, raconté par sa co-fondatrice Khady MBAYE. SAME est un projet issu de la promotion 05 2019 du cursus « Incubation de Projets Innovants ».

Bonjour Khady, pouvez-vous nous présenter le projet SAME?

SAME est un projet de création d’une Entreprise d’Insertion (EI) faite sur mesure pour le public des parents isolés à Bordeaux, avec des conditions de travail adaptées à leurs contraintes . L’EI mène une activité 100% antigaspi qui collecte et revalorise des invendus de fruits et légumes en snacks sains par un process simple de déshydratation à basse température : fruits séchés, crakers de légumes, granola et pépites de granola. Les objectifs du projet sont triples : l’insertion de public en difficulté ; la réduction du gaspillage alimentaire ; et la promotion d’un grignotage plus sain.

Le projet est aujourd’hui porté par l’association Revie (Revalorisation, Insertion, Emploi), qui compte six membres. En tant que présidente, je suis spécialisée dans le pilotage de projets éducatifs en développement durable. La trésorière, Chloé Amiel, travaille depuis longtemps à trouver des solutions pour réduire le gaspillage alimentaire. Nous travaillons très bien ensemble. Nous partageons les mêmes valeurs de solidarité, de respect de l’environnement et d’humanité. Nous sommes très complémentaires. Notre vision commune est notre plus grande force ! 

Que s’est-il passé depuis la fin de votre accompagnement ETICoop?

Depuis l’incubation chez ETICoop, le projet a beaucoup évolué avec la création de l’association Revie. La réalisation d’une étude de marché, le lancement de la collecte et de la transformation des invendus de fruits et légumes, l’élaboration des gammes de produits, la présence sur les réseaux sociaux, le développement de nos parcours d’insertion…. Bref, le projet a connu plusieurs fois des ajustements pour son bon déroulement. Actuellement, nous travaillons sur le lancement d’une campagne de financement participatif pour fin octobre. Nous envisageons de lancer  les parcours d’insertion et la commercialisation de nos produits en début d’année 2021.

ETICoop nous a beaucoup aidées dans le passage de l’idée à la formalisation d’un projet abouti. Au cours de l’incubation, nous avons pu définir le business model ainsi que les différents axes de positionnement du projet. Nous avons également eu plusieurs aides financières, permettant de réaliser une étude de marché, l’identité visuelle de l’association … ETICoop continue de nous appuyer car nous bénéficions de coaching avec un consultant en insertion pour construire les parcours d’insertion de nos futurs bénéficiaires.

Enfin Eticoop nous a toujours apporté son soutien, que ce soit pour de la visibilité, du parrainage, de la mise en réseau mais aussi des ateliers autour de la gestion du stress, de la communication… La durée d’incubation de 3 ans est inestimable car cela permet un vrai suivi, et en tant que porteur de projet, on se sent réellement soutenu ! 

Comment avez-vous vécu la crise sanitaire de 2020?

La crise de la covid a beaucoup retardé le lancement effectif de nos activités. Elle a aussi eu un impact considérable sur la recherche de subventions, sans lesquelles, nous ne pouvons réaliser le projet. Plusieurs fondations et collectivités locales ont mobilisé leurs aides financières pour la lutte contre la covid19. Cela est très louable, mais a eu un impact sur notre capacité à mobiliser les ressources financières nécessaires à la réalisation du projet SAME.

Nous remercions Khady pour ce partage et poursuivrons très vite avec des nouvelles de nos ETICoopiens.

Pour patienter, rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux.