Etudiant : se loger si possible pas trop cher ?

200395450-001

Lycéens de terminale ou étudiants, pensez à remplir votre dossier social étudiant (DSE) si vous souhaitez demander un logement étudiant pour l’année prochaine. Vous avez jusqu’au 31 mai 2015 pour déposer votre dossier sur le site du CROUS de l’académie dont dépend l’établissement où vous êtes actuellement scolarisé, même si vous formulez des vœux pour étudier dans d’autres académies et quelle que soit la filière d’études envisagée.

Quels sont les critères d’attribution ? Les critères retenus prennent en compte les revenus de l’étudiant ou de ses parents et l’éloignement géographique. Par conséquence, les logements sont octroyés en priorité aux étudiants boursiers de moins de 28 ans dont la famille ne réside pas dans l’agglomération où ils font leurs études soit un étudiant sur dix.

Si vous devez rechercher vous-même un logement, il faudra compter en moyenne 460 € charge comprise pour la location d’un studio à Bordeaux ou Toulouse, 350 € à Pau contre près de 800 € à Paris. Heureusement, la plupart des étudiants locataires peuvent bénéficier d’une aide versée par la CAF et ainsi réduire le montant de votre loyer :

– L’allocation de logement sociale (ALS) est versée au locataire durant 9 mois et oscille entre 100 et 200 euros.

Quels sont les critères ? : il suffit que le logement (qu’il s’agisse d’un logement classique ou d’un logement en résidence universitaire) soit pourvu d’un confort minimal(arrivée d’eau, WC, chauffage), que le bail et la quittance soient établis au nom de l’étudiant et ne pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire (sauf cas particuliers).

– L’APL –l’aide personnel au logement -est destinée aux locataires de logements conventionnés (cités universitaires, HLM et foyers). Des critères de ressources sont également pris en compte pour l’octroi de cette aide.

À savoir : sur le site de la CAF, une rubrique vous permet d’imprimer leur formulaire de demande d’aide au logement et d’estimer le montant de l’allocation.

Il n’en reste pas moins que décrocher un logement est souvent un parcours du combattant, la demande pour des chambres ou des studios étant supérieure à l’offre. Les exigences des propriétaires sont rudes avec une caution obligatoire et des preuves de ressources au moins 3 fois supérieures au montant du loyer.

Pour les étudiants de moins de 28 ans qui ne possèdent pas de garants, quels que soient leurs revenus, leur situation familiale, leur nationalité, l’état a mis en place le dispositif Caution locative étudiante (CLé) : cette caution permet de bénéficier d’une garantie de l’Etat en cas d’impayé (couverture jusqu’à 10 mois de loyers) et d’être dispensés du paiement de la caution. Les conditions d’octroi de la «CLé» imposent que le loyer soit «plafonné à 500 euros pour une personne seule en province, 600 euros en Ile-de-France et 700 euros à Paris». En contrepartie, les étudiants bénéficiaires verseront une cotisation équivalente à 1,5% du loyer.

Vous pouvez aussi tout simplement préférer de nous demander de se porter caution pour vous auprès de votre future propriétaire. Cette caution locative « Good’loc » octroyée par votre banquier qui vous connait pourra ainsi le rassurer car elle couvre vos loyers dans la limite de 21 500 €. Et pour vous faire gagner du temps et de l’argent, nous pouvons vous donner la possibilité d’obtenir une promesse de caution locative pendant la recherche du logement pour conclure un contrat de bail et ce service est gratuit pour les enfants de nos clients fidèles.

écrit par C. Thiranos