Fleurance : un colloque de haute volée sur la cybersécurité

IMG_0269 redimLe Crédit Agricole Pyrénées Gascogne était partenaire de la 2ème édition du colloque Cybersécurité et Territoires à Fleurance. Dans leur développement, les acteurs des territoires doivent aussi intégrer la cybersécurité.

Il n’est plus aujourd’hui d’entreprise, de collectivité qui puisse se prétendre à l’abri d’attaques numériques. Les exemples sont nombreux de petites entreprises, de petites communes qui voient leur système piraté, bloqué jusqu’au paiement de rançon ! De toutes ces préoccupations, il fut question il y a quelques jours lors du 2ème colloque Cybersécurité et Territoires qui s’est tenu à Fleurance.

A l’origine de ce colloque, réunissant dans la petite bourgade gersoise, tout un aréopage d’experts de la sécurité numérique, une histoire d’hommes. C’est à la rencontre entre Raymond Vall, sénateur maire de Fleurance et le Vice-amiral Arnaud Coustilière, officier général Cyberdéfense auprès de l’Etat-Major des armées et gersois d’adoption, que l’on doit l’idée de la création de cette manifestation. L’édile gersois n’a que trop conscience de la vulnérabilité des systèmes et qu’il y a urgence à sensibiliser les acteurs concernés.

Ainsi, devant un public d’élus, chefs d’entreprises et collégiens, des tables rondes ont permis d’entendre responsables de la gendarmerie, représentants de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) ou de la délégation ministérielle à la lutte contre les cybermenaces (Ministère de l’Intérieur). Pour la première fois, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne était partenaire du colloque Cybersécurité et Territoires. Un stand aux couleurs de la caisse régionale placé sous la responsabilité de Christophe Borry, du service Informatique,  présentait les diverses réalisations numériques et innovations de Pyrénées Gascogne.

IMG_0261 redim

Au titre de ce partenariat, Jean-Paul Mazoyer, Directeur Général, est intervenu lors de la table ronde «Quelles stratégies mises en place par les institutions pour faire face à la menace cyber ? ». L’ensemble des intervenants s’est attaché à dire l’importance d’une sensibilisation des acteurs, rappelant que si « le cadre légal français est des un des plus aboutis », « il n’en reste pas moins qu’il faut lutter contre le naturisme numérique, ces comportements et ces risques systémiques qui rendent les entreprises vulnérables ».

Pour Raymond Vall, sénateur-maire de Fleurance, « le numérique est fondamental pour le développement touristique et économique des territoires, mais les petites structures, chambres d’hôtes, petits établissements peuvent aussi constituer des proies faciles pour des cyberattaques ».

Le colloque Cybersécurité et Territoires accueille des collégiens, auxquels se sont adressés les représentants de la gendarmerie. En effet, via les serious games, ils ont souligné l’importance de l’information et la formation d’un public qui ignore souvent les conséquences d’une trop grande perméabilité des données dans les usages d’internet et tout particulièrement des réseaux sociaux.