Je viens de perdre une partie de mes revenus, que faire ?


Quel qu’en soit l’origine, la perte de son emploi, le décès de son conjoint dont les revenus sécurisaient le foyer, une séparation, nous sommes tous confrontés, un jour ou l’autre, à un réajustement à la baisse de notre niveau de vie, lié à des revenus plus faibles, que ce soit temporaire ou plus définitif.

Cette situation impose une étude globale du budget, allant de la recherche des revenus complémentaires telle que les aides sociales à la diminution des dépenses du foyer.

Voici comment s’y prendre :

1ère étape – Valider l’ensemble de vos revenus certains, présents ou futurs :

  • Avez-vous des revenus ou des sommes d’argent qui devraient vous être versés prochainement ?
    Si oui, lesquelles ? Combien ? Pendant combien de temps ?
  • Avez-vous pensé à demander toutes les aides possibles compte tenu de votre nouvelle situation ?
    Allocations familiales/logement/ prime d’activité, revenus de solidarité, garantie des pensions alimentaires, chèque santé, ….
    Si oui, lesquelles ? Combien ? Pendant combien de temps ?
    Si ce n’est pas le cas, les centres communaux d’action sociale sauront vous guider pour faire le tour des aides existantes.
    En lien la liste des centres communaux d’action sociale des Pyrénées Atlantiques, celle des centres communaux du Gers et des Hautes Pyrénées.
  • Savez-vous si une personne de votre entourage pourraient vous aider financièrement, ne serait-ce que temporairement ? Si oui, pour combien ?

2ème étape – Lister l’ensemble de vos charges : 

  • Identifiez toutes les charges récurrentes, et soulignez les charges qui pourraient être revues à la baisse pour dégager de la trésorerie.
  • N’oubliez pas les dettes à payer rapidement, celles qui sont en retard ou qui vont arriver rapidement (dans les 6/8 mois)
  • Avez-vous des procédures de recouvrement en cours pour des dettes impayées, de type saisie/salaire, ATD, saisie de comptes ?

3ème étape – Evaluer votre budget, à l’aide de notre site “maîtriser son budget” : 

  • Votre budget mensuel comprenant vos revenus réguliers et vos dépenses courantes est-il équilibré ?
  • Vous permet-il de dégager un surplus pour apurer les retards de manière échelonnée ?

Ces 3 étapes de diagnostic des difficultés sont indispensables pour vous permettre d’appréhender globalement la situation.

A partir de là, de nombreuses solutions bancaires sont envisageables, adaptables à chaque situation  :

  • Vous faciliter le suivi quotidien de votre budget avec une carte de paiement à contrôle de solde et le suivi de vos dépenses par envoi de SMS,
  • Mise en place de plans d’apurement sur les retards existants ou les dépassements de découverts,
  • Diminution du montant des échéances de prêts ou mise en place de délai le temps de vendre un bien (maison, voiture,…),
  • Possibilité de prêts “coup de pouce” ou microcrédit personnel accompagné afin de vous permettre de régler des frais indispensables à la famille ou de vous permettre de rebondir (financement de reprise d’étude, caution d’un nouveau domicile, soins de santé, ….),
  • Examen de votre budget assurance pour ne payer que ce dont vous avez besoin et activer, si les critères sont respectés, l’aide à la complémentaire santé.

L’essentiel est d’anticiper et qui mieux que votre banquier saurait vous coacher pour gérer ces transitions ?