Liste Actions Kepler-Cheuvreux : entrées de Edenred, SPIE, Société Générale, sorties de ABInbev, Alstom, Bureau Veritas, Novartis et SGS

Kepler-Cheuvreux modifie sa liste de valeur aujourd’hui avec les entrées de Edenred, SPIE et Société Générale, ainsi que les sorties de ABInBev, Alstom, Bureau Veritas, Novartis et SGS.

Entrées :
Edenred (FR0010908533) objectif de cours : 39 €
SPIE (FR0012757854) objectif de cours : 21 €
Société Générale (FR0000130809) objectif de cours : 46,10 €

Sorties :
AB Inbev (BE0974293251) performance de -10,4% depuis conseil du 18/6/18
Alstom (FR0010220475) performance de +18,7% depuis conseil du 15/12/17
Bureau Veritas (FR0006174348) performance de -2,9% depuis conseil du 8/6/18
Novartis (CH0012005267), performance de +13,3% depuis conseil du 7/3/17
SGS (CH0002497458), performance de +3,1% depuis conseil du 16/3/17

Voici le commentaire de Kepler-Cheuvreux sur ces changements :

« SPIE et Société Générale pour jouer une reprise des valeurs cycliques décotées Pour le 4T18E, notre équipe de stratégistes table sur une hausse des valeurs cycliques et sur un rattrapage du style « value » par rapport aux entreprises de croissance. Nous avons donc ajusté notre sélection de valeurs afin de suivre cette conviction avec l’entrée de Société Générale et de SPIE. Notre cas d’investissement reste inchangé sur Société Générale. Le titre a récemment subi des pressions en raison des spéculations autour d’une fusion avec UniCredit. Par conséquent, nous pensons que le management n’a pas d’autre choix que de réussir l’exécution du plan stratégique et atteindre ses objectifs 2020. Le titre est actuellement le moins cher du secteur puisqu’il se traite moins de 0.5x les capitaux propres. Concernant SPIE, nous pensons que : 1) les inquiétudes du marché au sujet de l’endettement du groupe sont excessives, 2) la valorisation est attractive, surtout du point de vue du rendement des free cash-flows (>11x en 2019E) et 3) si la société confirme une reprise de l’activité ces prochains mois, le potentiel de hausse pourrait être supérieur à 25%. Edenred pour jouer l’exposition au Brésil au lieu de AB InBev AB InBev (ABI) a baissé de 13% au cours du 3T18 alors que son secteur progressait de 1%. Depuis son point haut de juillet, le titre a perdu 18% en ligne droite. Le marché a sanctionné son exposition à l’Amérique latine (48% de l’EBE, 18% au Brésil en particulier) à un moment de difficultés dans les pays émergents (la baisse des devises émergentes faisant craindre des effets de change défavorables) et alors que le 1 er tour de l’élection présidentielle au Brésil se profile (dimanche 7/10). Nous préférons clôturer notre position car : 1) nous préférons miser sur Edenred pour jouer l’exposition au Brésil, 2) le titre se traite sur les mêmes niveaux que Heineken (VE/REX 2018E) alors que Heineken est un titre plus défensif. Nous maintenons néanmoins notre opinion positive sur ABI compte tenu des synergies attendues de l’acquisition de SAB Miller et car nous ne pensons pas qu’une réduction du dividende soit probable. Un positionnement globalement « moins défensif » Concernant la sortie de Alstom, nous prenons nos bénéfices après une très belle performance depuis son entrée dans la liste de valeurs le 14/12/17 (+11% en relatif). Par ailleurs, Bureau Veritas n’a pas réalisé la performance que nous espérions après ses résultats du 1S18 malgré une expansion attendue des marges. Nous préférons donc miser sur d’autres titres. Nous avons aussi décidé de sortir Novartis après une performance de 14% au 3T18, tirée par des bonnes nouvelles spécifiques (révision à la hausse des objectifs, cession des activités américaines de Sandoz) ainsi que par la progression du marché suisse et du secteur pharmaceutique. Nous sortons également SGS car nous pensons que des révisions à la hausse des BPA seront nécessaires pour que le titre progresse alors que la valorisation est élevée. »

Comme 3 valeurs entrent (pour 33 000 € soit environ 11 000 € sur chaque valeur) et 5 sortent (pour 50 999 €), nous avons des liquidités assez importantes en ce moment (les 19 352 € existants plus les 17 999 € de ce jour soit 37 351 €) que nous gardons jusqu’aux prochains changements, voici le portefeuille Kepler-Cheuvreux après les modifications du 5 octobre 2018 :

Bons investissements à tous

 

L’illustration graphique présentée ne constitue pas une prévision de la performance future de vos investissements. Elle a seulement pour but d’illustrer les mécanismes de votre investissement sur la durée de placement. L’évolution de la valeur de votre investissement pourra s’écarter de ce qui est affiché, à la hausse comme à la baisse. En poursuivant votre navigation, vous reconnaissez avoir pris connaissance de cet avertissement, l’avoir compris et en accepter le contenu. Les informations et analyses diffusées par Parlons Patrimoine ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de la caisse régionale Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l’utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
Les investissements présentés ici sont dynamiques et présentent un risque de perte en capital
L’adaptation de nos propositions au profil d’investissement de chaque client suit 4 règles principales :
– Cantonnement : définition d’un pourcentage du patrimoine financier soumis au risque, avec un conseil et un suivi global sur la totalité des contrats intégrant ce risque (PEA, CTO et UC d’assurance-vie)
– Diversification : géographique, thématique, devise, différentes stratégies et sociétés de gestion, ne pas empiler du risque par des actifs identiques : lignes différentes entre PEA, CTO et UC d’assurance-vie
– Volatilité/Gestion du risque : risque global (volatilité) relativement faible (par rapport au cac40 ou aux actions en direct par exemple), complémentarité des lignes dans le but de construire un portefeuille équilibré
– Communication/suivi : article mensuel sur le blog parlons-patrimoine