Liste Actions Kepler-Cheuvreux : entrées de Novartis, Allianz, Air Liquide, sorties d’AXA, Société Générale et Fresenius

Kepler-Cheuvreux modifie sa liste de valeur aujourd’hui avec les entrées de Novartis (non éligible au PEA), Allianz, Air Liquide, qui remplacent AXA, Société Générale et Fresenius.

Voici le commentaire de Kepler-Cheuvreux sur ce changement :

“Entrées de Novartis (non éligible au PEA), Air Liquide et Allianz : en adéquation avec le message de prudence de notre équipe de stratégistes pour 2019E, nous avons sélectionné plusieurs nouvelles valeurs ayant pour objectif la préservation du capital dans un contexte de dégonflement du prix des actifs. Ainsi, nous avons privilégié les titres bénéficiant d’une activité défensive, bénéficiant : 1) d’un beta faible (sensibilité de la valeur aux variations de marché) ; 2) d’une situation bilancielle solide (principalement le faible niveau d’endettement) et 3) d’une distribution de dividende élevée. Nous entrons ainsi Air Liquide (opinion positive, objectif de cours de EUR 126.00), car le titre est le parfait exemple d’une valeur refuge pour les investisseurs recherchant un titre défensif. La société est un acteur majeur du secteur des gaz industriels et profite de contrats récurrents et de ses activités défensives de soins de santé. Nous entrons également Novartis (opinion positive, objectif de cours de CHF 94.00) qui va quitter Alcon (produits ophtalmologiques) et le groupe américain de comprimés génériques Sandoz pour se concentrer sur ses produits pharmaceutiques à forte valeur ajoutée ainsi que sur ses nouvelles technologies. Cette simplification devrait permettre au groupe une croissance de ses BPA (+10% E) bien supérieure à celle du secteur. Enfin, nous entrons Allianz (opinion positive, objectif de cours de EUR 240.00) compte tenu : 1) de sa valorisation attractive ; 2) de sa capitalisation élevée vis-à-vis de ses pairs et 3) de ses perspectives de croissance. Le groupe présente un caractère défensif plus important que son concurrent français AXA, laissant présager une meilleure résilience en 2019E.

Sorties d’AXA, Société Générale et Fresenius : nous avons décidé de sortir 3 valeurs de notre SdV. AXA (opinion positive, objectif de cours de EUR 29.00) a affiché une performance de -13.5% depuis le début de l’année. Même si le beta du titre (sensibilité de la valeur aux variations de marché) s’est réduit, celui-ci n’a pas réussi à rattraper celui de ses pairs. Dans ce contexte, nous voyons plus de risque pour l’assureur français que pour Allianz. Ce dernier correspond à notre définition d’une valeur de qualité « peu chère » et offre : 1) une valorisation attractive ; 2) des perspectives de croissance robustes et 3) une capitalisation solide. Par ailleurs, notre positionnement tactique sur quelques valeurs cycliques pour jouer le rallye que nous anticipions au 4T18E n’a pas fonctionné. C’est pour cette raison que nous avons décidé de sortir Société Générale (opinion positive, objectif de cours de EUR 46.40). Même si nous pensons que le groupe n’a pas d’autre alternative que d’atteindre ses objectifs 2020 (sinon le groupe pourrait être une cible potentielle), la correction que nous anticipons pour 2019E pénalisera Société Générale compte tenu de son caractère cyclique. Enfin, nous avons décidé de sortir Fresenius SE (opinion positive, objectif de cours de EUR 65.00) dont l’actualité a été particulièrement négative. Le groupe a lancé 2 avertissements sur ses résultats pour 2018 et 2020 alors que les résultats du 3T18 ont été décevants. Notre cas d’investissement a complètement changé. 2019 sera une année record en termes d’investissements et de dépenses opérationnelles, couplés à une croissance organique plus réduite. C’est dans ce contexte que la société a révisé en baisse ses perspectives 2020. Ces éléments négatifs pourraient plus que compenser une issue favorable dans le procès avec Akorn.”

Détail des mouvements de ce jour :

Vente de Société Générale à  30,18 € (329 actions pour 9 929 €), en baisse de 17% depuis conseil Kepler-Cheuvreux du 5 octobre 2018

Vente d’AXA à 19,40 € (525 actions pour 10 184 €), en baisse de 21% depuis conseil Kepler-Cheuvreux du 15/12/2017

Vente de Fresenius à 40,27 € (215 actions pour 8 658 €), en baisse de 36% depuis conseil Kepler-Cheuvreux du 08/06/2018

Achat de Novartis à 85,88 CHF soit environ 76,07 € (170 actions pour 12 932 €)

Achat d’Allianz à 174,18 € (74 actions pour 12 889 €)

Achat d’Air Liquide à 104,25 € (123 actions pour 12 823 €)

Liquidités qui passent de 19 885 € à 9 873 €, nous utilisons donc 10 012 € de liquidités pour effectuer les achats ci-dessus (en plus des 28 771 € issues des ventes ci-dessus)

Voici le portefeuille Kepler-Cheuvreux après ces mouvements au 10/12/2018 :

Bon investissements à tous

 

L’illustration graphique présentée ne constitue pas une prévision de la performance future de vos investissements. Elle a seulement pour but d’illustrer les mécanismes de votre investissement sur la durée de placement. L’évolution de la valeur de votre investissement pourra s’écarter de ce qui est affiché, à la hausse comme à la baisse. En poursuivant votre navigation, vous reconnaissez avoir pris connaissance de cet avertissement, l’avoir compris et en accepter le contenu. Les informations et analyses diffusées par Parlons Patrimoine ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de la caisse régionale Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l’utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
Les investissements présentés ici sont dynamiques et présentent un risque de perte en capital
L’adaptation de nos propositions au profil d’investissement de chaque client suit 4 règles principales :
– Cantonnement : définition d’un pourcentage du patrimoine financier soumis au risque, avec un conseil et un suivi global sur la totalité des contrats intégrant ce risque (PEA, CTO et UC d’assurance-vie)
– Diversification : géographique, thématique, devise, différentes stratégies et sociétés de gestion, ne pas empiler du risque par des actifs identiques : lignes différentes entre PEA, CTO et UC d’assurance-vie
– Volatilité/Gestion du risque : risque global (volatilité) relativement faible (par rapport au cac40 ou aux actions en direct par exemple), complémentarité des lignes dans le but de construire un portefeuille équilibré
– Communication/suivi : article mensuel sur le blog parlons-patrimoine