Nous avons tout prévu, mêmes les imprévus

Facile à dire quand c’est le moment de se lancer dans le projet d’acheter ou de faire construire sa maison ! Alors bien entendu, nous nous nourrissons des avis de ceux qui nous ont précédés : famille et amis. Et puis, comme si ça ne suffisait pas, nous allons sur des forums. Ou prendre les avis des artisans que nous avons rencontrés pour les devis. C’est la “matière première” de notre réflexion avant de nous lancer dans le grand bain pour “devenir proprio“.

Ce n’est pas si simple car la maison idéale, pour s’en approcher, il faut faire tout le temps des compromis, des concessions. Et oui, il y a un budget à respecter, à ne pas dépasser. Il y a les travaux “réservés”, ceux que nous sentons capables de réaliser même si nous n’avons pas été des grands bricoleurs auparavant ;-) Et puis il y a ceux que nous avons prévu de faire accompagnés car un expert dans notre entourage saura nous aider.

C’est une grande aventure de “devenir proprio“. Les allers retours avec la banque pour constituer l’enveloppe globale. Les allers retours avec les artisans parce que celui-ci est moins cher que l’autre, ou parce que celui-là nous conseille de faire comme ça. C’est le jeu des doutes, des rencontres avec les artisans locaux, des certitudes qu’ils nous amènent, des incertitudes mais aussi du feeling, des surprises (bonnes ou mauvaises).

Justement, en parlant de surprises. Nous en avons tous eu à la fin. Le truc auquel nous n’avions pas pensé. La tête dans le guidon. Pourtant nous nous étions fait la “check list du propriétaire“. Mais ça, nous ne l’avions pas anticipé. Ce n’est pas la tuile qui remet tout le chantier en question, non. C’est ce petit aléa. Les imprévus de fin de projet que nous avions oubliés de mettre dans le budget : le barbecue, la plancha, la clôture, la terrasse, le portail, le salon de jardin, la tondeuse, l’alarme, les rideaux, la déco, le meuble de l’entrée, les placards, le dressing, le peinture qui a coûté plus cher que prévu… J’en passe. C’est pas vital mais ça fait mal au portefeuille…

Alors comment fait-on pour l’éviter ? Mettre en place une petite enveloppe de “souplesse” au moment où de souscrire son prêt immobilier.

Encore un crédit ? Si vous vous ne vous en servez pas, déjà vous êtes champion car ça veut dire que vous aviez tout anticipé ;-) Mais surtout, si vous ne l’utilisez pas, elle ne coûte rien. Et si jamais vous vous en servez, ça coûte toujours moins cher que d’avoir le compte à découvert.

A quoi ça sert alors ? Tout simplement à répondre à votre envie de terminer vos travaux, vos finitions, votre déco, sans attendre et sans reporter à plus tard. Car vous savez pertinemment qu’on n’en finit plus de reporter ensuite, et que c’est toujours plus compliqué de s’y remettre…

Alors pour les imprévus, vous avez tout prévu ?