PREDILIENS ou comment donner à ses petits enfants

donations - prediliens

Aujourd’hui, 9 français sur 10 laissent un patrimoine à leur décès mais seulement 1 ménage sur 8 consent en anticipation des successions une donation à ses proches !!
Ce n’est pas faute d’expliquer tout l’intérêt d’anticiper la transmission de son patrimoine.

Avec l’allongement de la vie, nous héritons tardivement, à un âge moyen de 52 ans, c’est à dire à une période ou la plupart des héritiers sont installés dans la vie et n’ont pas un besoin impérieux du patrimoine dont ils héritent ….

Or, aujourd’hui, les personnes qui sont le plus impactées par les difficultés inhérentes au contexte dans lequel nous vivons, qui ont du mal à accéder à la propriété compte tenu des niveaux de prix de l’immobilier, ce sont les petits enfants de nos séniors actuels.
Or, sur le déjà faible nombre de donations réalisées tous les ans, seulement 5% concernent les petits enfants …

Noël approchant, déposez une donation au pied du sapin de vos petits-enfants.

Voici les 3 solutions les plus simples :

Le présent d’usage via PREDILIENS :
Il s’agit pour le donateur d’ouvrir une assurance vie aux bénéficiaires désignés sur ses propres contrats.
Vous donnez ainsi une 1ère somme de votre vivant aux personnes que vous souhaitez gratifier en utilisant les plafonds admis du présent d’usage : 50 € suffisent pour ouvrir une enveloppe PREDILIENS mais si vous souhaitez gratifier davantage vos petits enfants, vous pouvez verser jusqu’à 4.600€ par an sur le contrat.
Vous pouvez aussi alimenter ce contrat régulièrement, comme vous le feriez pour un plan épargne logement
A votre décès, vos petits-enfants bénéficiaires de votre contrat d’assurance vie pourront replacer les sommes reçues sur un contrat ouvert de longue date et bénéficiant ainsi de tous les avantages liés à l’assurance vie : replacement des fonds sans droit d’entrée, fiscalité avantageuse après 8 ans, disponibilité des fonds, grande diversité des supports proposés pour valoriser au mieux le capital.
Autre avantage essentiel, votre conseiller connaît ainsi vos bénéficiaires et sera plus réactif, à votre décès, pour dénouer le contrat.
Bref, que des avantages !

Le don familial d’une somme d’argent est aussi possible pour vos petits enfants : si vous avez moins de 80 ans et que vos petits enfants sont majeurs, vous pouvez leur donner 31.865 € en franchise de droits, et ce tous les 15 ans.

La donation simple dans une limite de 31.851€ est elle aussi possible en franchise de droits tous les 15 ans.
Cette donation est particulièrement intéressante car c’est le seul moyen de léguer des biens à vos petits enfants en franchise de droits.
En effet, ils ne sont pas exonérés de droits de succession et donc, si vous souhaitiez leur donner des biens au moment de votre décès, ils supporteraient la totalité des droits de succession.

 

 

 

    1. Bonjour,
      les contrats d’assurance vie que vous pouvez souscrire via PREDILIENS sont les mêmes que ceux que vous pouvez souscrire pour votre propre compte, Prédissime 9 ou Floriane et ont donc les mêmes niveaux de rémunération soit, en 2014, 2,50% pour le P9 et 3,10% pour le Floriane.
      Sur le long terme, la performance est plus intéressante que le livret A.
      Bonne soirée,

  1. Bonjour,
    Cet article, intéressant à plus d’un titre, est révélateur de la mentalité française.
    Passeur de sens, de savoirs, de compétences, défricheur d’idées…, telles sont les missions du Crédit Agricole, une banque appartenant à ses clients sociétaires, pour faire évoluer la société française.
    Ce que je n’ai pas aimé, ce sont les mots en anglais !!! Notre langue française est si riche, si belle, si poétique… que je ne peux accepter que le Crédit Agricole qui prône “le bon sens près de chez nous” puisse utiliser une autre langue que la nôtre.
    A bon entendeur salut.

    1. Bonsoir,
      Au moins, les “mots en anglais” sont écrits ici sans faute d’orthographe…
      Ce n’est pas le cas des mots français (?) suivants glanés au hasard des articles de cette “newsletter” du CA :
      “impréssionant”, “anglissisme” etc (sans parler bien sûr des participes passés en “-er” et des infinitifs en “-é”…).
      Le CA, dites-vous, doit faire “évoluer la société française” … Il y a du travail !
      Cordialement