VERSEMENT DU SOLDE DE VOTRE CREDIT D’IMPOT

Le solde de votre crédit d’impôt ou de votre réduction d’impôts, dont vous avez reçu un acompte de 60 % au mois de janvier est en cours de versement sur vos comptes bancaires.

Rappelons que  ces « 60 % d’acompte » concernaient les crédits et réductions récurrentes  à savoir  les dons, les emplois à domicile, les investissements locatifs.

Les autres réductions et crédits d’impôts seront traités dans les conditions habituelles à savoir, ils seront remboursés ou imputés sur le montant de l’impôt dû.

L’administration fiscale s’est appuyée sur votre déclaration de 2017 pour verser cet acompte, mais compte tenu du fait que cette dernière dispose à ce jour de votre déclaration 2018, le solde que vous avez reçu ou allez recevoir tient compte des dépenses effectivement réalisées en 2018.

Plusieurs situations peuvent se présenter à savoir :

  • Vous avez des réductions et crédits d’impôts supérieurs à l’acompte des 60 %, si grâce à l’année blanche et au CIMR  votre impôt est «gommé », vous recevrez un virement.
  • Si vous avez eu des revenus  « exceptionnel s»  ou non soumis au prélèvement à la source, et que vous êtes imposable, le complément de réduction ou de crédit d’impôt sera déduit de votre impôt.
  • Si vous n’aviez jamais bénéficié de ces avantages dans ce cas l’intégralité des réductions et crédits d’impôts vous sera versée.
  • Si  les réductions ou crédits d’impôt calculés au titre des revenus 2018 sont inférieurs à l’avance perçue en 2019, vous devrez rembourser la différence, voir la totalité si vous n’avez plus aucune réduction ou crédit d’impôt au titre des revenus de 2018. Concrètement, si vous avez de l’impôt à payer le montant à rembourser viendra s’ajouter à votre impôt dû. A défaut d’impôt à acquitter vous devrez rembourser ce trop perçu,  avant le 15 septembre.

Enfin,  L’administration annonce que les contribuables dont les dépenses de 2019 éligibles à réductions ou crédits d’impôt ont disparu ou ont diminué par rapport à 2018 auront la possibilité de supprimer ou diminuer l’avance à percevoir début 2020 via le site impots.gouv.fr via une nouvelle application.