Vigneronne et paysanne, avec la biodynamie au coeur

thumbnailA 35 ans, Céline Oulié a véritablement l’âme d’une pionnière à la tête de sa ferme biodynamique de 22 ha dans le Vic-Bilh, centrée sur un vignoble de 5 ha. Armée d’un solide bagage scientifique et d’une expérience professionnelle prometteuse à Paris, la jeune béarnaise a décidé de revenir dans la propriété familiale à Aurions-Idernes. Un changement de vie radical, dicté par l’amour de sa terre natale et son envie de devenir l’une des rares vigneronnes à relever le défi de la biodynamie.

Rien à voir avec une simple technique, bien au contraire, la biodynamie est une philosophie, un art de vivre et de produire, reposant sur l’observation et la connaissance de la nature. Bien plus que le bio, elle est basée « sur une connexion maximale avec le lieu pour favoriser les échanges entre la plante et son environnement, que se soit par son enracinement dans la terre ou par le développement de son feuillage vers le ciel » souligne Céline Oulié. « J’utilise aussi des plantes du domaine pour les appliquer dans la vigne afin de réduire les doses de cuivre et préserver un équilibre naturel de la vigne, que l’on retrouve ensuite dans le fruit ».

L’objectif est d’une part d’optimiser l’expression du terroir jusque dans la bouteille, avec plus de typicité et de longueur aromatique, d’autre part de garantir au consommateur un produit parfaitement sain. Et au Clos Les Mets d’Ames, le résultat est déjà au rendez-vous des premières cuvées vinifiées et élevées sur place. Baptisées « Les Sens de La Vie » (madiran), « L’Ove » (pacherenc sec) et « Les OEufs plus gros que le ventre » (vin de France demi-sec), les 2014 offrent un nez généreux et une longueur en bouche, fruits de la biodynamie.celine-oulie-clos-les-mets-dames1

La jeune vigneronne s’est donc installée comme jeune agricultrice et, avec l’accompagnement du Crédit Agricole, elle a construit un chai et une salle d’accueil et de dégustation pour la vente directe. Tout a été pensé dans une cohérence de biodynamie, avec 7 cuves en béton dénichées en Touraine, ou encore 3 autres cuves en forme d’œuf, inspirées des amphores romaines.

Respect et épanouissement de la nature, créativité, proximité, circuit-court… Céline Oulié savoure son quotidien de vigneronne et paysanne, mais aussi d’avoir su donner du sens à sa vie. D’autant plus qu’elle s’inscrit dans la lignée de 4 générations de femmes qui ont porté à bout de bras cette exploitation familiale. « Le nom du Clos, Les Mets d’Ames, est un clin d’œil aux femmes de la famille en même temps qu’à la nourriture de l’âme », précise Céline Oulié.

Propos recueillis par Laure Blasquiz et Jean Louis Lahon

Clos Les Mets d’Ames

4 chemin Lafitau à Aurions-Idernes

Tél : 06 83 26 57 38

  1. Nous avons eu le “bonheur” de déguster les vins de Céline Oulié. Jeune femme “biodynamique” à qui nous souhaitons réussite et bons vins !!!!